Pourquoi :
Accompagner la germination d’une graine ou des semis en une superbe pousse, puis en une plante généreuse, est une des grandes fiertés du jardinier.

Mais le parcours est jalonné d’étapes délicates, à commencer par l’arrosage des semis. Le point sur cette phase sensible et pourtant indispensable.

Arrosage des semis :

Un semis est une graine semée, en pot, en pleine terre, en terrine ou en godet.

Une fois levés, les plants – qui sont encore des jeunes pousses – méritent une attention particulière et manifestent des besoins en eau et en lumière très particuliers :

  •  un excès d’eau peut entraîner l’asphyxie des racines et le pourrissement des graines et des jeunes plants, ainsi que la redoutée et redoutable fonte des semis (prolifération de champignons) ;
  • un manque d’eau est tout aussi néfaste, car il ne permet pas à la plante de développer un système racinaire suffisamment fort et il étouffe la plante par déshydratation.
  • Avant de semer des graines, veillez à bien humidifier le terreau. Ainsi, aucun arrosage ne sera nécessaire pendant les premières 24 heures. Ce temps de repos permet à la graine de s’installer dans la terre et de s’acclimater à son milieu. La couleur de la terre permet de jauger son besoin en eau. Si la terre est de couleur brun foncé, l’humidité est suffisante. Si au contraire, la terre forme une fine croûte pâle, il est temps de lui apporter un peu d’humidité.

Maintien en température :

En même temps que l’on s’occupe de l’arrosage de ses semis il aura fallu au préalable installer un chauffage et sa régulation pour favoriser la croissance des semis.

Type d’arrosage :

Passées les premières 24 heures, un arrosage s’impose pour éviter que le terreau ne se dessèche. À l’aide d’un arrosoir à pomme, humidifiez légèrement le terreau. Mieux vaut être modéré dans les premiers arrosages. Corriger l’apport par la suite que noyer les graines dès les premiers jours.

  • En attendant la germination, c’est-à-dire avant l’apparition des plantules, le semis a besoin d’évoluer dans un terreau humide, correctement drainé. Pour cela, 2 à 3 arrosages par jour peuvent être nécessaires . Prudence et modération sont de rigueur, car les semences tentent de se frayer un chemin vers la lumière. Il est donc impératif d’arroser avec minutie et délicatesse pour ne pas heurter les jeunes pousses.
  • Une fois les plantules sorties de terre, un arrosage en pluie fine à l’aide d’un arrosoir à pomme ou d’un vaporisateur apportera la juste quantité d’eau aux semis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *